Help

Gagner des points

▬ Présenter son personnage[+100 PV]
▬ Élaborer un lien avec un autre joueur [+10 PV]
▬ Boucler un RP [+15 PV]
▬ Participer à un événement, une intrigue ou un évent [+25 PV]
▬ Prendre un personnage prédéfini [+7 PV]
▬ Signaler / mettre fin à une absence [+2 PV]
▬ Réaliser une commande de kit [+25 PV]
▬ Répondre à une question ou guider un membre/invité [+5 PV]
▬ Proposer une idée intelligente pour le forum[+10 PV]
▬ Devenir parrain/marraine d'un membre [+25]

Perdre des points des points

▬ A cause de la fatigue vous perdez des PV chaque jour [-1 PV]
▬ Avoir enfreint du règlement [-5 PV]
▬ Irrespect des règles dans les RP (faire bouger le personnage de l'autre...) [-5 PV]
▬ Ne pas respecter un formulaire imposé [-8 PV]
▬ Faire de la publicité pour son forum dans les sujets interdits [-5 PV]
▬ Flooder dans des RP ou dans des présentations [-5 PV]



 

Partagez | 
 

 Présentation de Gabrielle - FINIE ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 9
P.V : -817
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 21
Localisation : Dans ton...

Carte d'identité
Nom Prénom : Gabrielle / Keynes
Groupe : (Le groupe de référence et l’activité au sein de celui-ci ainsi que votre pouvoir) Séparer par un /
Pouvoir: Médium (entend les fantômes)
MessageSujet: Présentation de Gabrielle - FINIE ♥   Jeu 28 Mai - 13:55





❥GABRIELLE KEYNES







❥Physique





J'ai une taille et un poids moyen pour mon âge. Mes membres sont fins et athlétiques, et je suis assez musclée, même si à première vue j'ai l'air plutôt  frêle. J'ai également de jolies courbes bien formées où il faut.
Mes cheveux sont blonds, longs et fins. Ils sont la plupart du temps attachés en une queue de cheval haute, pour le confort, bien qu'il puisse m'arriver de les détacher de temps en temps. Mes yeux sont bleus, avec quelques reflets gris. Ma peau est assez bronzée car je suis tout le temps dehors.
Niveau vêtements...  eh bien, pour reprendre les propos de certaines camarades d'infortune, je m'habille comme un mec. Mais honnêtement, je m'en fiche. Je préfère mettre mes baggys et mes sweats trop grands que de passer des heures à se pomponner dans une salle de bains pour finalement porter une tenue très inconfortable. Bon, il est vrai que depuis que nous sommes enfermés ici, je prends plus soin de ma petite personne, et m'amuse à mettre cette robe et ces escarpins rouges que j'ai trouvé dans les placards de ma mère. Ça me donne un style plutôt sympa, il parait.  
Les traits de mon visage sont fins et jolis, je suis très bien proportionnée, et je sais que je suis une des plus belles filles qui existe sur Terre (mes chevilles vont très bien, merci). Non, plus sérieusement, j'ai un physique tout à fait banal, et, si je ne passais pas ma journée à gueuler sur tout le monde, je passerais tout de suite inaperçue dans la foule.
Il parait que j'ai une démarche de mec, disgracieuse et bruyante, mais personnellement, ça ne me dérange pas. Oh, et je suis pas mal cabossée aussi : je suis couverte d'hématomes de la tête aux pieds, j'ai une petite bosse sur mon nez anciennement cassé, puis réparé, et j'ai même une dent en moins ! Bah oui, j'suis à moi toute seule le souvenir de toute une vie de bagarres de rue.
Enfin, pour finir, je possède une cicatrice sur mon avant-bras gauche, souvenir d'une rencontre avec un piranha mutant dès les premiers jours de la Zone. Heureusement pour moi, il semble que le poison ait été éradiqué, mais il n'empêche que j'ai douillé un max.





❥Pouvoir





Mon pouvoir ? J'entends les morts. Enfin, les fantômes surtout, mais c'est pareil, non ? Oh, et je peux leur répondre aussi -en réalité, ils perçoivent tout ce que les vivants prononcent à vois haute ; c'est juste nous qui sommes incapables d'entendre leur réponse- et donc converser avec eux, même si dans un sens je dois avoir l'air complètement tarée aux yeux de ceux qui me voient parler toute seule. La plupart des spectres, bien que je sois incapable de les voir, sont assez cool, et j'ai même réussi à sympathiser avec deux ou trois d'entre eux qui viennent assez souvent me parler, voire même me donner quelques conseils -qui sont souvent complètement tordus, il faut dire, mais c'est assez marrant. Le problème, c'est que j'entends TOUTES, absolument TOUTES les conversations qu'entretiennent ces putains de fantômes. Parce que oui, les spectres, ils sont partout, mais vraiment, quoi. Et le pire, c'est qu'ils parlent fort, très fort, trop fort, et en entend qu'eux. C'est super chiant, surtout que ça m'fait un putain de mal de crâne parfois, et le pire, c'est qu'étant incapable de les voir, j'peux même pas m'éloigner de ces plaies ! Parce que oui, y'a certaines conversations, comme les disputes des couples de petits vieux morts, que personnellement je préférerais éviter. Enfin bon, à force, j'essaie peu à peu de m'habituer.






❥… Caractère



Je pourrais aisément vous dire que je suis une fille gentille, calme et réservée. Une sorte de petit ange. Oui, il me serait simple de vous le faire croire... mais je vais être honnête, pour une fois.
En vérité, je suis ce qu'on appelle une garce. Une vraie de vraie. Je ne compte même plus le nombre de fois où on me l'a dit dans les couloirs du lycée ou j'allais avant. Oh, ne vous en faites pas, j'assume parfaitement mon statut. Avoir la réputation d'avoir couché avec la moitié des garçons en âge de le faire de la Zone ne me dérange pas, étant donné que c'est vrai. Je ne m'en cache même pas, au contraire. Ai-je tendance à être légèrement nymphomane ? Mhmm... je n'irais pas jusque là, mais j'aime bien séduire et être séduite.
Mais n'allez pas penser pour autant que je suis une fille qui mise tout sur son physique (quoique... ne suis-je pas un canon ?) et qui est capable de passer des heures enfermée dans une salle de bain uniquement pour mettre tellement de mascara qu'il en devient impossible d'ouvrir les paupières. Pas du tout. Selon ma bande de potes, je suis un mec qui a eu le malheur de posséder un vagin. Je me comporte comme un homme, un vrai. Je crache par terre, j'aime les bonnes vieilles bagarres, je passe ma journée à gueuler dès que j'aime ou j'aime pas quelque chose, je jure comme un camionneur... J'évite d'ailleurs au maximum la compagnie de la plupart des filles. Honnêtement, pour moi, ce ne sont qu'une bande d'hypocrites hystériques qui associent tout à du romantisme et sont fans des licornes roses à paillettes. Beurk, à croire que je ne fais pas partie de la même espèce qu'elles. La grande majorité de cette bande de niaises ne me supportent d'ailleurs pas. Peut-être parce que je suis plus proche que leur "Ken-chériiiiii" qu'elles ne le seront jamais. Les gars m'apprécient en général eux, ils n'ont pas besoin de se prendre la tête avec moi. On est potes, on reste potes et puis voilà. Aucun sentiment débile.
Une autre catégorie de la population qui ne me supporte pas : les dirigeants des Hominiens. Non, mais sérieusement, qui, à part les gros faillots-sans-personnalité vont obéir aux ordres qu'on nous donne ? Disons le franchement : ils nous font chier. Et moi, quand ça m'emmerde, ben je le fais ressentir. Il n'y a pas une journée sans que j'entende "Gabrielle, la ferme !" "Gabrielle, surveille ton langage devant les petits !" "Gabrielle, arrête de remuer et fais ce qu'on te dis !", et encore, j'en passe.
Vous l'aurez sûrement compris, je ne peux pas rester calme quelques instants. J'ai constamment le besoin d'être en mouvement. Mes journées, je les passe la plupart du temps dans la rue, à mâcher du chewing gum bruyamment et à être insolente avec nos chefs bien-aimés. Hum. Bref.
Comme je l'ai évoqué précédemment, j'ai une bande de potes avec qui je traîne à longueur de journée. Le gang des racailles de la Zone, comme nous surnomment les mauvaises langues. En fait, eux et moi, c'est comme une famille. C'est quand je suis avec eux qu'on peut comprendre que je peux aussi être une fille (hum) fidèle et franche. On me traite d'ailleurs souvent comme la maman du groupe. Ils savent qu'ils peuvent me faire confiance, me parler en toute franchise sans que je ne répète rien à personne. Ils savent que je peux les conseiller, les aider comme je peux quand ils sont dans le besoin.
Mais ne vous faites pas d'illusions : si vous ne faites pas partie de mon cercle restreint d'amis, si vous êtes dans la merde, et bien vous y restez. Si vous voulez de l'aide, il faut me convaincre, me donner quelque chose en échange. Car oui, je suis assez... intéressée. Pour de l'argent ou des objets de valeurs, je fait tout, ou presque.  Vous voulez des renseignements sur quelqu'un pour je ne sais quelle raison, vous voulez vous venger de cette personne en mettant des cafards dans son lit ? Adressez vous à moi, je suis la personne qu'il vous faut. Je suis d'ailleurs assez connue dans le coin pour cette raison, et je connais tous les petits secrets de chacun. Tout le monde a déjà fait appel un jour où l'autre à mes services. Je fais même un petit commerce d'alcool, de clopes et de drogues dures au sein de la ville. Le marché noir de la Zone, en gros.
J'adore faire la fête aussi. Non, je ne parle pas de ces petits goûters bon enfant où on se raconte les dernières blagues de Toto, mais bel et bien celles où on ne s'entend plus parler à cause de la musique assourdissante, où la vodka coule à flot en nous enivrant peu à peu, où on se lâche complètement, oubliant qui on est et ce qu'on fait. C'est vraiment top, et j'essaie d'en organiser parfois sans que le Cercle en soit vraiment au courant (j'crois qu'c'est pas vraiment autorisé ces trucs là)..
Bref, je termine en vous conseillant de ne pas chercher à me connaître plus que ça. Je suis à la hauteur de ma réputation de salope, et c'est la seule chose que vous retiendrez sur moi.




❥Histoire





Je pourrais vous dire que je suis née dans une famille douce, aimante et stable, mais malheureusement, ce n'est pas le cas. Quoique je m'imagine très mal assister à un repas de famille chiant à mourir.
Ma mère était une prostituée. Vous savez, le genre de femmes qui vendent leur charmes à des hommes contre de l'argent. Ne me regardez comme ça, je choisis mes partenaires, je ne les subis pas moi ! Et je ne suis pas une pute, hein !
Et mon père... eh bien c'était l'un de ses clients.
Pas la peine de me demander comment ils ont réussi à enfanter malgré les précautions qu'ils ont dû prendre, je n'en sais rien. Et honnêtement je ne préfère même pas l'imaginer.
Ma mère était encore mineure à cette époque, elle venait d'avoir dix-sept ans. Je me suis toujours interrogée sur ses motivations pour exercer ce métier. Je veux dire, elle était vraiment belle et aurait pu aisément faire carrière dans le mannequinat. Mais non, elle était seule, orpheline et pauvre.
Elle n'avait pas besoin, ne voulait pas d'un enfant. Si elle aurait pu, elle aurait avorté. Mais le type qui l'embauchait lui a ordonné de me garder. Apparemment ses rondeurs récemment acquises attiraient les clients, et lui permettaient de se faire un joli petit pactole. Je n'étais même pas encore née et on me considérait déjà comme un objet.  
Quelques mois plus tard, un petit bébé blond a fait son apparition, que l'on nomma Gabrielle pour sa soit-disant bouille d'ange. Ma mère, contre toute attente, a décidé de me garder. Tout le monde s'attendait à ce qu'elle m'abandonne, mais non. Elle ne voulait pas que quelqu'un d'autre subisse, comme elle, le malheur et le doute de l'orphelinat. En vérité, elle avait appris à m'aimer durant les neuf mois que j'ai passé dans son ventre, et désirait ma compagnie plus que tout au monde. Elle connaissait le bonheur de pouvoir voir grandir la chair de sa chair, d'avoir enfin une famille sur qui se reposer.
J'ai ainsi vécu dans cette  maison close où ma mère vivait et travaillait durant toute ma petite enfance. Drôle d'endroit pour grandir, n'est-ce pas ? Je passais mes journées en compagnie de la matrone du bordel, vous savez la vieille qui s'occupe de renseigner et d'accueillir les clients. Les habitués finissaient par me connaître, moi, la petite Gabrielle crasseuse aux cheveux blonds emmêlés. Ma mère, malgré son envie de me garder auprès d'elle, n'avait pas le moins du monde l'instinct maternel, ce qui se ressentais rien qu'à regarder mon apparence physique.

Lorsque j'eus six ans, le proxénète qui s'occupait de ma mère établit un réseau dans une ville plus calme, appelée Hominis, et nous proposa de nous y rendre, assurant de meilleures conditions de vie pour la gamine que j'étais. Ma génitrice accepta, et c'est ainsi que nous nous sommes exilées de Las Vegas, Nevada, pour nous rendre dans ce qui est devenu aujourd'hui La Zone.
C'est ici que, quelques mois plus tard, je dus faire l'expérience de rencontrer d'autres enfants de mon âge dans ce lieu ô combien soporifique qu'était l'école. Mes camarades venaient pour la plupart aussi d'un milieu défavorisé. L'école de l'ancien quartier industriel de la ville n'était pas du tout réputée pour avoir des élèves riches et bien éduqués. Au contraire.

Mais rapidement, je me suis rendue compte que malgré nos origines pas si éloignées que ça, mes camarades pouvaient s'avérer blessants et cruels. J'étais constamment traitée de bâtarde. Alors je me défendais tant bien que mal. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai été convoquée bien amochée avec d'autres élèves tout aussi sanguinolents chez le directeur. J'ai sans aucun doute eu plus de punitions à moi toute seule que tous les autres gamins de ma classe. Je me souviens même d'avoir été obligée de consulter un psychologue pour mon soit-disant comportement violent. Ça n'a pas fait long feu d'ailleurs, au bout de la première séance je me suis barrée en insultant le type comme quoi ma vie ne l’intéressait pas et que je faisais ce que je voulais. De toute façon, ma mère s'en foutais complètement de se que je faisait. J'aurais tué un mec, elle m'aurait considérée encore comme un objet, une bouche en plus à nourrir. Depuis que je n'étais plus la petite fille mignonne aux grands yeux bleus, elle ne me portait pas plus d'attention qu'à un chien. A se demander pourquoi elle ne m'avait pas encore placée en famille d'accueil... Sans doute pour toucher ses putains d'allocations qu'elle dépensait en à peine quelques jours pour s'acheter sa très chère came, qu'elle avait commencé à prendre quelques années plus tôt.

Lorsque j'eus onze années, j'entrai, comme tous les autres enfants de cet âge-là, au collège de ce quartier pas très favorisé. Là, j'ai cessé d'être seule. Je me suis fait des potes avec qui je traînais jusque tard le soir, volais dans les supermarchés (il faut bien se nourrir, non ?), enchaînais connerie sur connerie (enfin de mon point de vue ce ne sont pas vraiment des conneries, mais plutôt un moyen de s'amuser). J'avais treize ans, et j'étais déjà reconnue comme dure parmi les durs de mon école. Je n'avais peur de rien et me battais comme un mec (quoique c'est toujours le cas...). J'avais déjà été repérée par certains membres de la Police en tant que jeune fille à problèmes. Ils avaient bien sûr essayé de me parler pour me convaincre de changer de comportement, et je m'en foutais royalement, le leur faisant bien sentir.

J'entrais par la suite, sans vraiment savoir pourquoi, au lycée de Hominis. Les cours me gavaient et j'étais plus occupée à trouver des moyens d'emmerder mes profs qu'à me consacrer à mes devoirs, mais peut-être voyais-je ici l'opportunité d'obtenir un diplôme, une vie correcte, différente que celle que je connaissais jusqu'ici.
C'est à cette époque que je commençais à dealer, développant mon goût pour le commerce. D'abord, ce n'étaient que de simples cigarettes, quelques innocentes bouteilles d'alcools, pour devenir de l'herbe, de la coke, de l'héroine. J'avais dénichée quelques petits trafiquants dans la banlieue de la ville, pour qui je distribuais la marchandise pour une bonne somme d'argent. Ils étaient plutôt cool avec moi, ils me payaient pas trop mal, et m'offraient souvent des petites quantités de leurs produits.

Et puis, un jour, tout a basculé. J'avais seize ans, ce jour-là, ce putain de 14 Janvier. Je fumais une clope, tranquille, dans ma petite chambre délabrée, regardant la pluie torrentielle frapper avec violence contre la vitre. Ma mère regardait la télé dans la pièce d'à côté, sans doute à moitié défoncée, et, distraitement, j'entendais les informations qui défilaient en boucle, annonçant que la Joconde débordait, et qu'une terrible inondation s’annonçait. Je m'en foutais royalement, à vrai dire. Cataclysme ou non, mon immeuble était secoué dès le moindre coup de vent, et menaçait de tomber toujours plus à chaque instant, alors tant qu'à faire... En plus, je n'avais pas peur de la mort, à cette époque.
C'est en entendant les mugissements de l'eau et en étant bercée par les secousses de la ville que je me suis endormie.
Et, le lendemain, lorsque je me suis réveillée, tous les adultes sans exception avaient disparu. Si dans un premier tant j'avais trouvé ça génial, j'ai rapidement été désenchantée par les créatures qui peuplaient ce que nous appelions à présent la Zone. Ouais, parce qu'il a fallu que je me fasse bouffer le bras par un de ces poissons mutants. Bon, c'est vrai que j'aurais pu avoir une blessure bien pire, et que, dans mon malheur, j'ai eu une bonne dose de chance. Mais, merde, se faire mordre par un poisson, quoi !
Oh, et peu de temps après, j'ai découvert que j'avais un pouvoir. J'entendais les esprits, les fantômes qui peuplaient Hominis. C'est sûr qu'il y a plus badass comme don, mais moi je trouve ça plutôt marrant, même si les gens qui me voient parler en apparence toute seule doivent sans doute me prendre pour une tarée.
Mais, bien sûr, il a fallu que les petits commandants commencent à râler de l'anarchie qui régnait ici, et viennent nous instaurer un règlement, un gouvernement, une dictature. Si je m'opposais d'abord farouchement à ce système, je dus me rendre à l'évidence, et acceptais en apparence de suivre leurs ordres, histoire d'avoir tout de même un abri et de la nourriture. Mais dans l'ombre, je résistais. Je refusais de travailler -écopant de nombreuses punitions- et tentais tant bien que mal de rallier différents membres de mon groupe à ma bande, qui ferait, un jour peut-être, une révolution contre ces putains de dirigeants.
Mais pour l'instant, pour tout le monde, je suis toujours cette Hominienne chiante, cette petite garce que tout le monde connait.  
Mais arriverez vous à influencer mon destin ?

(HRP - Précision : Je fais pour l'instant Gab' hominienne, mais sans doute qu'un jour, lors d'un rp, je la ferais changer de groupe à profit des Solitaires ou des Rebelles. En tout cas, j'en informerais le Staff au préalable ♥ )






Dernière édition par Gabrielle Keynes le Jeu 28 Mai - 23:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 9
P.V : -817
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 21
Localisation : Dans ton...

Carte d'identité
Nom Prénom : Gabrielle / Keynes
Groupe : (Le groupe de référence et l’activité au sein de celui-ci ainsi que votre pouvoir) Séparer par un /
Pouvoir: Médium (entend les fantômes)
MessageSujet: Re: Présentation de Gabrielle - FINIE ♥   Jeu 28 Mai - 17:46

Etant donné que je suis une rebelle (hohohohoho), je DP pour informer que ma fiche est terminée ! Mouton
Oh, et mon image refuse de s'afficher sur la fiche, j'ignore si c'est un beug de chez moi, ou bien le fait que j'ai pu dérégler sans m'en rendre compte le code.
Enfin bref, j'espère que Gab' vous plaira j'avoue que j'ai sans doute un peu baclé ma présentation, et n'hésitez pas à me dire si je dois changer quelque chose ! ♥️
En tout cas, votre petit fofo a l'air de promettre du louuuuuurd Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 175
P.V : -805
Date d'inscription : 12/12/2014
Age : 20
Localisation : Dans sa chambre...

Carte d'identité
Nom Prénom : Daisy Joys
Groupe : Dirigeante
Pouvoir: Ressoit les émotions de celui qu'elle prend par la main
MessageSujet: Re: Présentation de Gabrielle - FINIE ♥   Jeu 28 Mai - 19:52

Coucou Gabrielle, bienvenue sur le forum ;) !

Concernant ton physique, la description est plutôt pas mal, je n'ai pas grande chose à dire, mise à part peut-être au Grosbill, attention à ne pas faire de ton personnage un personnage parfait ^^ ! Un corps parfait, un visage parfait sans défauts, juste faire attention à ça ;) !

Ensuite ton pouvoir, alors le problème c'est qu'il y a trop de choses, premièrement tu vois les morts, qui est déjà un pouvoir, tu leur parle, ça s'en ai un second et la chose la plus gênante, ils t'aident et te prédisent l'avenir. A mon avis il faut que tu fasses un choix, soit tu vois les morts et c'est super gênant (cela peut avoir du positif mais ça reste modeste, ce qui est une bonne chose!), soit tu peux parler avec eux (mais sans les voir, c'est tout à fait possible et cela peut entraîner ton personnage dans de vieilles histoires de rancunes de couples ou des situations très marrantes avec tes amis), sinon, ils peuvent te filer des coups de main ou te pourrir la vie. Mais il faut choisir, tu ne peux pas garder les trois ;)

Passons au caractère, donc rien à dire, mise à part attention au dérapage, le forum n'est pas un forum hentaï donc attention aux scènes choquantes etc. ^^ !

Pour ton histoire, passionnante, ta fiche est bien rédigée, sans faute d'orthographe, j'attends juste que tu modifies ton pouvoir et peut-être t'ajoute deux ou trois défauts :P !!

Merci à toi et bonne continuation ♥️

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-zone-hominiens.forumactif.org
avatar
Messages : 9
P.V : -817
Date d'inscription : 28/05/2015
Age : 21
Localisation : Dans ton...

Carte d'identité
Nom Prénom : Gabrielle / Keynes
Groupe : (Le groupe de référence et l’activité au sein de celui-ci ainsi que votre pouvoir) Séparer par un /
Pouvoir: Médium (entend les fantômes)
MessageSujet: Re: Présentation de Gabrielle - FINIE ♥   Jeu 28 Mai - 23:43

Voili voilou, je pense avoir tout modifié !

Pour ce qui était du physique, quand Gabrielle se décrivait, elle utilisait ici de l'ironie, mais c'est vrai qu'en relisant, ça pouvait porter à confusion et elle pouvait sembler trop parfaite, du coup je lui ai ajouté des petits défauts par-ci par-là.
Quant au pouvoir, j'ai modifié pour dire qu'elle n'entendait que les fantômes sans les voir, et qu'elle pouvait converser avec eux.

Enfin bref, je pense que c'est bon ! /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 175
P.V : -805
Date d'inscription : 12/12/2014
Age : 20
Localisation : Dans sa chambre...

Carte d'identité
Nom Prénom : Daisy Joys
Groupe : Dirigeante
Pouvoir: Ressoit les émotions de celui qu'elle prend par la main
MessageSujet: Re: Présentation de Gabrielle - FINIE ♥   Ven 29 Mai - 9:01

Hey =) !

Tout est bon pour moi, je déplace ta fiche, t'ajoute aux Hominiens et te donne tes PV ^^ ! Tu peux dorénavant ajouter ton pouvoir dans le sujet correspondant, mettre à jour tes relations ou demander un RP (même endroit) ! Ou tout simplement débuter dans le monde du RPG dans la Zone!

Bienvenue à toi et bonne continuation dans la Zone!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-zone-hominiens.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Présentation de Gabrielle - FINIE ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation de Gabrielle - FINIE ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation d'Hermes (finie)
» Présentation d'Aragorn [finie]
» Présentation d'Algol (finie)
» Présentation de Nayra [FINIE]
» Fiche présentation prédéfinie [OBLIGATOIRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Zone ▬  :: Personnages ~ :: Entre dans la légende... :: Présentations Validées-