Help

Gagner des points

▬ Présenter son personnage[+100 PV]
▬ Élaborer un lien avec un autre joueur [+10 PV]
▬ Boucler un RP [+15 PV]
▬ Participer à un événement, une intrigue ou un évent [+25 PV]
▬ Prendre un personnage prédéfini [+7 PV]
▬ Signaler / mettre fin à une absence [+2 PV]
▬ Réaliser une commande de kit [+25 PV]
▬ Répondre à une question ou guider un membre/invité [+5 PV]
▬ Proposer une idée intelligente pour le forum[+10 PV]
▬ Devenir parrain/marraine d'un membre [+25]

Perdre des points des points

▬ A cause de la fatigue vous perdez des PV chaque jour [-1 PV]
▬ Avoir enfreint du règlement [-5 PV]
▬ Irrespect des règles dans les RP (faire bouger le personnage de l'autre...) [-5 PV]
▬ Ne pas respecter un formulaire imposé [-8 PV]
▬ Faire de la publicité pour son forum dans les sujets interdits [-5 PV]
▬ Flooder dans des RP ou dans des présentations [-5 PV]



 

Partagez | 
 

 Now it's time...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 175
P.V : -746
Date d'inscription : 12/12/2014
Age : 20
Localisation : Dans sa chambre...

Carte d'identité
Nom Prénom : Daisy Joys
Groupe : Dirigeante
Pouvoir: Ressoit les émotions de celui qu'elle prend par la main
MessageSujet: Now it's time...   Lun 25 Mai - 13:44



Now it's time...
Feat Ronan Denavian.

« Le temps est une lime qui travaille sans bruit »

Se lever. Tirer les rideaux. Avaler un infime bout de pain sec. S'habiller. Partir pour un long moment de torture. Encore et toujours les journées de Eden se répétaient. Le réveil sonna à 5h du matin tapante, fatiguée par une nuit agitée la jeune fille eu grand mal à se lever. Mais décidée à gagner quelques ronds aujourd'hui, elle trouva la motivation nécessaire. Lorsqu'elle tira les rideaux, elle fut aveuglée par le soleil, surprise, elle chancela et se rattrapa de justesse à la commode. Après deux semaines de pluie, il fallait que le jour où elle travaillait avec un gros groupe de Hominiens il fasse beau! Le comble de la malédiction, voilà ce qui lui arrivait! Eden découragée, passa un jet d'eau glacée sur son visage, s'habilla en vitesse de sa tenue habituelle pour son taf et dévala les escaliers à toute vitesse.

Comme à son habitude, la jeune fille se surpris à voir la maison aussi vide, aussi silencieuse. En chassant les mauvaises pensées qu'elle allait bientôt ruminer, elle attrapa une boite de corn-flakes et en pris une minuscule poignée. Bientôt son stock de nourriture allait s'épuiser, il fallait donc économiser. Tout en mâchant avec envie ses céréales, la jeune fille fit son sac pour partir. Aujourd'hui, elle superviserait un groupe d'Hominiens sur le Lac avec un autre dirigeant (on lui avait réservé la surprise de son identité et elle détestait ça). Une journée qui normalement devrait lui être assez rentable.

Fin prête, Eden s'élança dans la rue, après deux minutes devant son miroir a essayé de préparer un sourire convenable. Elle sortit de sa sacoche fétiche une cigarette qu'elle alluma vivement et un petit miroir pour replacer ses cheveux de manière à être à peut-prêt présentable. Les rues étaient désertes et même s'il y avait eu du monde, elle aurait passé inaperçu avec sa tenue. Un minishort en jeans et un marcel noir, rien de plus simple et rien de plus inapproprié pour faire travailler des Hominiens. C'était tout elle quoi. Eden devait se rendre à la sortie du village où tout le monde devait se retrouver, une journée chargée s'annonçait, ennuyeuse aussi puisqu'elle allait simplement devoir aboyer des ordres. La jeune fille haïssait à un point inimaginable le Cercle.


« Bande de lèche-bottes! » cria-elle tout haut pour elle-même en fronçant les sourcils en signe de colère.

Eden n'était pas une fille simple et encore moins femmelette, elle n'aimait pas se faire marcher sur les pieds, c'est le cas de le dire, vous pouvez maintenant librement comprendre qu'obéir à d'autres enfants, du même âge qu'elle et pour certains bien moins futés, c'était compliqué. La jeune fille marchait d'un pas rapide, d'ici deux minutes, elle serait arrivée à destination. Légèrement cambrée en arrière par son mal de dos, Eden ne remarqua pas de suite le mur qui se dressait face à elle et sans qu'elle s'en aperçoive, elle se retrouva les fesses à terre.
A-Lice | Never-Utopia

_________________


Dernière édition par Eden Joys le Mar 26 Mai - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-zone-hominiens.forumactif.org
avatar
Messages : 53
P.V : -758
Date d'inscription : 21/05/2015
Localisation : Derrière toi

Carte d'identité
Nom Prénom : Ronan / Denavian
Groupe : Dirigeant /
Pouvoir: Onirophilie
MessageSujet: Re: Now it's time...   Mar 26 Mai - 9:52

« Celui-là n’en a plus pour très longtemps… »
« Et la petite ? »
« Non elle ça va. C’est grâce aux médicaments que tu as ramenés. Merci… »

Un sinistre craquement abusa le silence du hall cathédral.

« Tu es crevé. J’suis désolé de t’en demander autant. »

« Non, tu ne l’es pas. »

Un calme silence avait suivi cet abrupt constat, mais il avait raison. Les circonstances ne permettaient pas les états d’âme, tous deux le savaient. Ronan termina d’étirer son dos, puis prit un linge maculé de crasse et de sang séché pour le plonger dans une bassine d’eau tout aussi peu amène. Il l’imbiba jusqu’à en sentir la lourdeur entre ses doigts, et l’appliqua savamment sur son torse, ses épaules et ses bras. Pas un centimètre de sa peau halée par les coups constants du soleil ne fut épargnée par le dévalement glacé et poisseux, mais ce coup de fouet matinal lui redonnerait l’énergie que la nuit sans sommeil lui avait prise pour affronter la nouvelle journée. Une serviette sèche le débarrassa de la sensation de froid et de moiteur – mais ne fit pas de miracle pour l’odeur de chien mouillé qui lui collait à la peau – et il attrapa un tee-shirt propre que sa sœur avait intelligemment glissé dans son sac.

Petite futée, pensa-t-il. Elle avait parfois des réflexes maternels qui lui sauvaient la mise. Il déroula le tissu fin qui épousa les formes ficelées de sa musculature, appréciant une fraîcheur et une propreté devenues de vrais luxes ces derniers temps, puis rehaussa sa ceinture en y raccrochant sa sacoche et son couteau, toujours utile en de nombreuses situations.

« J’y vais. » Claqua-t-il alors en s’élançant d’un pas vif vers la sortie.
« Tu ne manges rien ? »
« J’ai repéré des arbres à baies sur la route... »

Ainsi débuta la journée de Ronan. Une journée qui suivait plusieurs autres gourmandes du temps de ses nuits. Ronan ne dormait d’ordinaire pas beaucoup, mais cette semaine, il avait vraiment enchaîné, et ressentait malgré lui les effets de l’insomnie. Ce n’était sans doute pas anodin au fait qu’on lui avait assigné une aide pour la mission du jour, contrairement à son habitude où il agissait plutôt seul. Une aide qu’il espérait pas trop empotée, mais suffisamment simplette pour ne pas l’ennuyer avec des questions auxquelles il n’aurait pas la patience de répondre…

Après être passé par les fameux arbustes à baies, et en avoir picoré une dizaine, Ronan reprit la route vers le lac d’un bon pas. Ce n’est qu’après quelques minutes qu’il se rendit compte qu’à environ dix mètres devant lui, une fille marchait. Une fille. D’à peu près son âge, d’après ce qu’il voyait. Ah oui… Cette fille. Il l’avait déjà vue à plusieurs reprises. Après tout, elle avait marqué les débuts de la résurrection de la Zone par son altruisme et son implication, il la connaissait de vue pour ses nombreuses initiatives auprès des Hominiens. Elle s’était montré plutôt débrouillarde et le Cercle en avait rapidement fait une dirigeante – enfin, il serait plus juste de les appeler ‘larbins’ vu les tâches qu’on leur assignait – mais le jeune garçon n’était pas du genre à geindre pour si peu. Il fallait bien quelqu’un pour se taper le sale boulot.

Ne sachant pas trop s’il convenait de la saluer, et n’ayant que moyennement envie d’engager la conversation en cette froide matinée, Ronan aurait volontiers pris le parti de l’ignorer, mais ne put réprimer une exclamation en la voyant foncer droit dans un mur…


« ATT-tention… » Termina-t-il, pris dans son élan.

A présent repéré, il retint un soupir et s’approcha. Passant à côté d’elle, ses mains paresseuses restèrent bien au chaud dans ses poches tandis que sa voix traînante reprenait à l’attention de la maladroite.


« Tu n’as rien ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 175
P.V : -746
Date d'inscription : 12/12/2014
Age : 20
Localisation : Dans sa chambre...

Carte d'identité
Nom Prénom : Daisy Joys
Groupe : Dirigeante
Pouvoir: Ressoit les émotions de celui qu'elle prend par la main
MessageSujet: Re: Now it's time...   Mar 26 Mai - 18:07



Now it's time...
Feat Ronan Denavian.

« Le temps est une lime qui travaille sans bruit »

« Aïe! »

Aussi idiot que cela puisse paraître, c'est tout ce que la jeune fille lâcha à ce moment-là. Un simple "aie", un mot qui ne signifiait plus rien en ces temps de crise. Mais il était sorti, comme ça,  sans qu'elle le veuille. Et tellement absorbée par la réflexion qu'elle avait commencée sur le mot qu'elle venait de prononcer, Eden ne remarqua même pas la question que l'on venait de lui poser. La jeune fille, frustrée d'avoir été interrompue dans ses pensées, leva les yeux vers le "criminel" qui avait osé, puis eu un léger frisson dans le dos. Honteuse, elle se releva en vitesse et adressa un faux-sourire comme elle en avait l'habitude avec les autres. Ca passait tellement bien!


« Tu n'as rien? »

Et comme à son habitude, la jeune fille pris le temps d'observer de la tête aux pieds la personne qui se tenait devant elle, décontracté, les mains dans les poches, un mec, ouais parfaitement un mec, l'avait-elle déjà croisé? Peut-être. C'étaient-ils parlaient? Sûrement pas. Mais elle reconnue un certains air, oui...ah. Elle avait trouvé, c'était un dirigeant, ça devait être lui son fameux coéquipier avec qui elle devrait collaborer.
"En espérant qu'il n'est pas trop mou ou pas trop ennuyeux..." pensa-t-elle. Puis elle se rappela qu'on lui avait posé une question et qu'elle n'avait toujours pas donné la réponse.

« J'crois pas, de toute manière c'pas très grave. Dis-moi, c'est toi le dirigeant avec qui j'dois bosser aujourd'hui ? elle lui lança un regard intrigué puis poursuivit en pensant tout haut le Cercle...j'te jure, quel foutoir... »

Elle se rendit compte trop tard de ce qu'elle venait de dire. Tant pis s'il ne partageait pas son opinion, après tout, c'est probable d'aimer le Cercle? Non, personne ne les aime. C'était mathématiquement impossible. Eden se palpa la tête, à la recherche d'une éventuelle bosse, en effet, une petite avait dû se former au-dessus de sa tempe droite. Un léger mal de tête semblait alors prendre place. Tant pis, il fallait se rendre au lac, encore deux minutes de marche à un pas soutenu et ils seraient arrivés. Très vite, la jeune fille du tout de même se rendre à l'évidence, elle avait froid et malgré le soleil que l'on voyait s'élever au loin, on restait toujours en début de printemps. De plus, elle était à manche courte.

La journée commençait bien dit donc! Elle se prenait un mur en pleine face, elle se tapait la honte devant son coéquipier de la journée et il fallait qu'elle oublie sa veste en cuire! Passablement énervée, la jeune fille serra les poings et avec un coup d'œil au garçon, elle commença à marcher en direction du lac. Sans se retourner pour voir s'il marchait derrière, elle se mit à frissonner.
"Plus vite on y sera et plus vite je serais réchauffée"

« Et sinon c'est quoi ton p'tit nom? »
A-Lice | Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-zone-hominiens.forumactif.org
avatar
Messages : 53
P.V : -758
Date d'inscription : 21/05/2015
Localisation : Derrière toi

Carte d'identité
Nom Prénom : Ronan / Denavian
Groupe : Dirigeant /
Pouvoir: Onirophilie
MessageSujet: Re: Now it's time...   Lun 1 Juin - 3:31

Un regard, un sourire. Ce sourire. Ronan le reconnut d’emblée, ce qui invita ses lèvres à imiter leurs consœurs. Celles-ci s’accommodaient bien à ce sourire complaisant, mais leur candeur lui fit néanmoins arquer un sourcil. Frissonnantes, comme transies de froid. Il est vrai qu’à détailler plus en longueur la jeune fille, Ronan put à peine réprimer sa compassion à la voir fagotée comme en plein été. La clémence du jour se prêterait sans doute à ce maigre attirail dans quelques heures, mais en cette matinée de printemps, le soleil ne faisait encore qu’acte d’agrément.
Néanmoins, ce n’était pas lui qui allait se plaindre. Aussi inappropriés fussent-ils, ce short et ce sleeveless top donnaient un élancement particulièrement harmonieux aux formes de l’étourdie… ces préoccupations primaires lui semblaient bien désuètes désormais. Draguer, jouer, s’amuser, tout cela lui paraissait irréel, déplacé en cette période où la survie préoccupait tout le monde. Le brun s’abstint de trop enquêter donc et promena plutôt son regard sur les rues encore déserte du hameau, alors qu’enfin, on répondait à sa question qui n’en attendait pas tant.

Son sourire s’affaissa quelque peu, et dans un soupir il passa sa main dans ses cheveux d’ébène
.

« On dirait bien, oui. » Le coin de ses lèvres s’étira légèrement, moqueur. « Tu as l’air enchantée, dis-moi ? »

Assez naturellement cependant, les deux jeunes gens se mirent en marche d’un même pas vers leur destination.
L’inconnue semblait grande. Pour une fille, entendons. Pas autant que lui bien sûr, mais il avait l’habitude. Depuis un peu plus d’un an, le nombre de personnes qui pouvaient le regarder à hauteur d’yeux avait sacrément diminué. Il remarqua la protubérance naissante sur son front à l’endroit où le mur l’avait cognée, mais elle avait raison. Ce n’était rien de bien alarmant. En revanche, un nouveau frisson recroquevilla le corps de la jeune fille. Ronan lui lança un regard de côté, mais avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit, elle l’avait déjà interceptée d’une question à son tour.

Ses yeux brillèrent un instant.


« C’est étrange que le Cercle ne t’ait pas informée de mon identité. »

L’espace d’un instant, il eut peur de s’être trompé de cible et d’avoir déployé d’inutiles efforts, mais la coïncidence était trop parfaite. « Tu peux m’appeler Ronan. Et toi, c’est… ? » Lança-t-il.

Après quelques minutes, ils atteignirent enfin les rivages chatoyants d’une immense étendue d’eau. Des enfants, assis en rond près d’un tronc déraciné, lui firent de grands signes, et Ronan reconnut plusieurs des camarades de classe de sa petite sœur. Il répondit à leurs salutations d’un hochement de tête, mais son attention était toute entière dédiée aux superbes ondées qui scintillaient sous les étirements du soleil.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 175
P.V : -746
Date d'inscription : 12/12/2014
Age : 20
Localisation : Dans sa chambre...

Carte d'identité
Nom Prénom : Daisy Joys
Groupe : Dirigeante
Pouvoir: Ressoit les émotions de celui qu'elle prend par la main
MessageSujet: Re: Now it's time...   Lun 1 Juin - 19:24



Now it's time...
Feat Ronan Denavian.

« Le temps est une lime qui travaille sans bruit »

Les lèvres du jeune homme fendirent un sourire, peut-être étais-ce une impression, mais Eden sentit son faux-sourire mis à nu et imité. Seulement, ce n'était rien qu'une simple impression. Un autre frisson parcourut son dos, seulement cette fois-ci le froid mordant de cette matinée ni était pour rien. Elle s'était sentie observée. En retour, elle scanna de la tête au pied le jeune homme en remarquant son sourire moqueur, sa taille et enfin la fine ombre lointaine de quelques abdos marqués sous un bout de tissu. Après une courte réflexion, Eden parvint à la conclusion qu'il ne fallait mieux pas qu'elle froisse son nouveau partenaire. Car même si la jeune fille était assez musclée, elle était toute fine et toute légère comparé à la stature du jeune homme.

« Mmmmh... Eden le regarda un mauvais rictus au coin des lèvres mais avec cependant son faux-sourire chaleureux. Tu ne serais pas en train de te payer ma tête par hasard?. La jeune fille éclata d'un rire sincère. Les jeunes gens s'étaient mis en route il y a déjà quelques minutes, un silence de mort planait au-dessus de leurs têtes quand le jeune homme brisa le calme qui s'était insinué autour d'eux.

« On ne pouvait pas attendre mieux d'eux, j'crois qu'ils prennent du plaisir à me laisser tremper dans mes questions! Ou alors ils n'ont pas jugé important de m'en informer? Ah mais j'y pense le Cercle t'a indiqué avec qui tu allais travailler? Eden soupira de découragement et s'étira lentement dans un craquement sinistre.

Enfin, ils arrivèrent à destination, les enfants étaient tous là, mais Eden n'y fit pas plus attention, le paysage lui coupa le souffle. Elle en oublia le froid qui lui lacérait la peau comme des milliers d'aiguilles que l'on plante dans la chair. La jeune fille resta quelques secondes adossée à l'arbre où elle avait trouvé refuge tandis que le groupe commençait à s'éloigner. Elle leva les yeux vers le ciel, peu de nuages en vue, la journée s'annonçait chaude. Puis une certaine nostalgie pris la jeune fille, elle baissa les yeux vers ses pieds, de longues mèches ébènes s'échappaient, cachant en partie son visage. Une larme roula sur sa joue, et vint s'écraser sur le sol. Eden resta interdite. Puis, voyant qu'on l'attendait, se mit en route, l'air perturbé.

Le trajet se fit dans le plus grand silence, la jeune fille n'arrivait toujours pas à se remettre de ce qu'elle venait de ruminer, de mauvaises pensées, rien que de mauvaises pensées. Mais la vie dans la Zone était dure et émouvante. Eden avait beaucoup changé depuis son apparition, moins rebelle, plus émotive. Le parfait genre de fille qu'elle déteste. Oh combien elle s'en voudrait si elle tombait là-dedans.

Il fallait encore deux minutes de marche pour atteindre l'autre extrémité du lac, les enfants marchaient dans des rangs serrés, dociles. Eden se tenait derrière le groupe, laissant quelques mèches tomber sur son visage afin que personne ne voit les larmes qui naissaient peu à peu sur ses joues rosées par le froid. "
 Allez ma vieille, ressaisit toi, ils ont besoin de toi, tu as déjà assez gaffé pour cette matinée, ce n'est pas le moment." Tête baissée, la jeune fille rejoint le groupe, prêt au travail. Puis elle leva la tête et regarda tout le monde, un faux-sourire chaleureux aux lèvres.

A-Lice | Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-zone-hominiens.forumactif.org
avatar
Messages : 53
P.V : -758
Date d'inscription : 21/05/2015
Localisation : Derrière toi

Carte d'identité
Nom Prénom : Ronan / Denavian
Groupe : Dirigeant /
Pouvoir: Onirophilie
MessageSujet: Re: Now it's time...   Ven 31 Juil - 5:55

A peine allait-il formuler les prémices d’une réponse qu’un petit corps se jeta sur lui au niveau de sa taille. Ronan baissa le regard vers une tête blonde aux grands yeux chocolat qui scintillaient dans sa direction. « C’est toi qui vas s’occuper de nous auzourd’hui ? »

Le grand brun resta interdit face au visage plein d’espoir de la petite fille. Il avait dû la croiser une fois… oui, il se souvenait à présent. Elle était assise à la table familiale, sa sœur et elle faisaient des devoirs de maths. Il avait dû les aider pour un de leurs exercices. Ce souvenir aux couleurs d’été et à la saveur du goûter s’évapora pour laisser de nouveau place aux grands yeux chocolat. Il n’avait jamais été très tactile, encore moins fan des débordements d’affection, et à son plus grand bonheur, les gens autour de lui semblaient souvent le comprendre d’instinct. D’instinct… depuis la catastrophe, beaucoup de choses avaient changé. Ses paupières se fermèrent de moitié sur ses prunelles profondes, et il posa une main plus ferme qu’il ne l’aurait voulu sur la tête de la petite. Celle-ci rejoignit le groupe des enfants avec un sourire satisfait, et il soupira imperceptiblement. C’était mieux que de leur inspirer de la peur, se dit-il tandis qu’il dénombrait dans sa tête les Hominiens dont il avait la charge aujourd’hui.

A mesure qu’il approchait, les discussions des enfants se turent et les regards ronds se tournèrent vers lui. Quand il eut l’attention de tout le monde, sa tessiture traînante ne tarda pas à donner le ton de la journée.


« On a deux tâches importantes à accomplir avant le coucher du soleil, et nous sommes là pour nous assurer de leur bon déroulement. Vérifiez que vous avez tous vos outils et votre déjeuner, car nous ne serons pas de retour avec la nuit. Là où nous allons, il y a peut-être du danger, il n’y a jamais eu de sérieux problèmes sous ma supervision et j’aimerais qu’il en reste ainsi, donc vous êtes priés de remettre vos projets de noyade ou chute de falaise à plus tard… » Quelques rires éclatèrent dans l’assemblée… « Des questions ? … Dans ce cas on y va. »

Prenant la tête du cortège, Ronan s’assura que les Hominiens le suivaient, puis jeta un bref regard vers celle qui était censée le seconder. Une légère surprise se dessina sur son visage… était-ce une larme qu’il venait de voir couler ? Incertain quant à la réponse, il se mit en route afin de ne pas attirer l’attention des enfants sur la jeune fille, et lui laisser l’intimité d’exprimer ses émotions en paix.

Une demi-heure passa dans une atmosphère engourdie par le froid et la fatigue du réveil prématuré. La brume matinale avait commencé à se lever, et la nature s’éveillait doucement. La surface du lac craquait parfois sous les sauts d’un de ses habitants. Enfin, Ronan s’arrêta et déposa son sac sur un tronc d’arbre arraché.

Les enfants se réunirent en groupe serré derrière lui, grelottant les uns contre les autres tandis que le jeune homme assurait un arc et un carquois de flèches dans son dos. Il se retourna vivement, et d’une voix claire, réveilla tout le monde.


« Nous y sommes ! La nuit dernière, un groupe de dirigeants a abattu un ours dans les parages. » Un triste « oooh » commun anima les bouches des enfants. « Ca veut aussi dire que nous pouvons tous espérer un bon steak bien saignant au dîner ce soir, et du cuir pour nos vêtements ! » Reprit-il. « Ouaiiiis ! » Un léger rictus naquit au coin de ses lèvres face à cette pragmatique réaction, et tandis qu’il ouvrait les bras vers la forêt, il ajouta. « La carcasse de l’ours se trouve dans cette zone, notre première mission sera de la retrouver. Faites des groupes de deux, et ratissez cette partie du bois, mais ne vous éloignez pas de plus de cinq cent pas ! »

Tandis que les enfants se répartissaient selon leurs affinités, le grand brun se tourna vers la dirigeante et se figea un instant en voyant son expression. Il ne put réprimer un sourire à son tour, le contraste était trop marquant. Il s’approcha un peu et son regard fut attiré par les bras nus couverts de chair de poule de la jeune fille. Sans émettre le moindre commentaire, il dézippa son vieux sweat raccommodés en plusieurs endroits, tiédi par sa chaleur corporelle, et le tendit à l’adolescente. « Désolé pour l’odeur, j’ai pas vraiment eu le temps de le laver cette semaine… » Le tee-shirt noir qu’il portait dévoilait quelques cicatrices sur ses avant-bras et un bandage taché de sang séché autour de son biceps droit « Au fait, t’as habilement esquivé la question de ton identité tout à l’heure. Fais gaffe, tu ferais mieux de me donner un nom si tu n’veux pas que je t’en trouve un. » Le jeune homme arqua un sourcil moqueur à cette légère plaisanterie, et posa son pied sur le tronc arraché pour refaire le lacet de sa botte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 175
P.V : -746
Date d'inscription : 12/12/2014
Age : 20
Localisation : Dans sa chambre...

Carte d'identité
Nom Prénom : Daisy Joys
Groupe : Dirigeante
Pouvoir: Ressoit les émotions de celui qu'elle prend par la main
MessageSujet: Re: Now it's time...   Ven 31 Juil - 21:33



Now it's time...
Feat Ronan Denavian.

« Le temps est une lime qui travaille sans bruit »

Le collègue de Eden semblait mener la situation avec brillance, la jeune fille contente de voir que les enfants étaient bien encadrés soupira de soulagement. La nuit allait tomber vite et la mission était plus ou moins complexe, l'ours que l'équipe de nuit avaient tué était énorme, Eden avait participé à l'opération, elle était chargée de maîtriser l'animal à l'aide de cailloux avec une de ses collègues, une chasse qui avait été rude et périlleuse. L'ours n'avait pas été ramené à cause du noir pénétrant qui brouillait la vue de tous et toutes.

L'un des Hominiens s'approcha d'elle et lui demanda de sa voix mielleuse de petit garçon si lui aussi il allait tuer un ours. Eden sourit, bien sûr que non qu'il n'allait pas en tuer un, c'était bien évidemment la mission des Dirigeants et non des Hominiens qui n'avaient malheureusement étaient formés pour des opérations aussi périlleuses. Le petit garçon fit une moue déçue, la jeune fille touchée posa une main sur son épaule et dit d'une voix douce ce voulant rassurante :


« Un jour mon grand, je suis certaine que tu partiras à la chasse à l'ours et pas avec des gamins comme toi ou moi, comme toutes les personnes piégés ici, mais avec tes amis ou ta famille car nous sortirons d'ici, crois-moi, en attendant tu as une mission aujourd'hui et tu dois l'accomplir »

Le petit garçon parut convaincu et sourit à Eden. Une vague de chaleur traversa son cœur et ils se pressèrent pour rejoindre le groupe. Son collègue était finalement un bon parleur, les Hominiens paressaient avoir du respect pour lui. Elle ne l'avait jamais vu en plein travail avant et il fallait bien avouer qu'il savait se faire écouter. Finalement on ne lui avait pas assigné un boulet et elle était très heureuse, c'était au tour de la jeune fille de parler pour donner les conseils de sécurité :

« Imaginez si l'ours se réveille et vous mange ?  Ce serait fâcheux de ne pas pouvoir goûter à la viande non ? Malgré le peu de chance de vous voir dévorer par la proie chassée hier soir, j'ai tout de même quelques petites consignes de sécurité que vous devrez respecter pour éviter de finir grièvement blessé voir pire. » Eden marqua une pause, les Hominiens souriaient et l'écoutaient, bien. « Premièrement, ne vous écartez pas de votre groupe, nous avons sécurisé la zone mais les animaux sont imprévisibles vous le savez bien évidemment, ensuite, faîtes attention aux éboulements, pour cela faîtes attention où vous marchez et il me semble bien, je peux me tromper certes que vous n'êtes pas des éléphants, alors évitez de marcher comme tel ! » Eden avait capté l'attention et tout le monde avait écouté, elle avait débité son petit discours avec un grand sourire, fini, les Hominiens allaient pouvoir commencer.

Ronan se tourna vers elle et s'approcha, un sourire scotché aux lèvres. Il dut remarquer que la jeune grelottait de froid puisque traversé par un élan de sympathie sûrement prêta son sweat, bien qu'un peu usé, celui-ci avait l'air de porter plutôt chaud, Eden le prit d'une main et frotta le tissu entre ses doigts. Elle dévisagea le jeune homme quelques secondes, puis ses yeux se posèrent lentement sur le sweat qu'elle étudia un moment. La jeune fille semblait réfléchir à la proposition qu'on venait de lui faire, ce n'était pas habituel.

« Désolé pour l''odeur, j'ai pas vraiment eu le temps de le laver cette semaine… »

Eden éclata de rire et s'exclama :

« Tu sais je crois que tu es le seul à laver tes vêtements ici ! » Eden marqua une pause avant de reprendre dans un soupir « Je rigole, merci beaucoup ça ne me gêne pas, tu es sûr que tu n'auras pas froid ? »

La jeune fille fût intriguée par les blessures du jeune homme, comment avait-il fait ça, ça avait l'air plutôt sérieux, pas de simples égratignures, la question brûlait les lèvres de la jeune fille qui ne pouvait lâcher du regard les blessures de son collègue, elle s'abstint tout de même, peut-être allait-elle rouvrir une plaie morale en parlant des blessures, elle ne voulait pas si risquer, tout le monde était un peu sur les nerfs en ce moment.


« Mon identité ? Et si je te dis que je ne suis personne, un mirage, une illusion d'optique tu me crois ? » Eden répliqua d'un ton moqueur en s'adossant au tronc arraché, il était bon de plaisanter en ces temps de crise « Eden Joys pour vous servir messir, autre chose ? »

La jeune fille sourit et jeta un œil à un petit groupe de deux jumeaux cherchant l'ours non loin de là, elle aurait put leur dit où il se trouvait bien sûr mais encore fallait-il qu'elle se rappelle de sa position, il faisait nuit noir la nuit dernière, sans lune et sans étoile, une triste nuit bien agitée pour le groupe. Eden se retourna vers Ronan et en le fixant droit dans les yeux lui dit d'une voix basse, presque étranglée


« Dit moi, c'est une question un peu personnelle que je vais te poser là, tu n'es pas obligé de répondre mais...est-ce que n'avoir aucun ressentiment envers la disparition de mes parents fait de moi un monstre ? » Les yeux humides, la jeune fille se mordit la lèvre: idiote. Elle enroula une mèche de cheveux autour de son doigt, légèrement nerveuse, elle ne savait plus quoi penser.
A-Lice | Never-Utopia


Oups xD:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-zone-hominiens.forumactif.org
avatar
Messages : 53
P.V : -758
Date d'inscription : 21/05/2015
Localisation : Derrière toi

Carte d'identité
Nom Prénom : Ronan / Denavian
Groupe : Dirigeant /
Pouvoir: Onirophilie
MessageSujet: Re: Now it's time...   Mer 5 Aoû - 6:57

Ronan avait observé sa collègue prodiguer les derniers conseils de sécurité aux Hominiens. Captivés par sa voix, ils avaient tous sagement écoutés, certains avaient hoché la tête pour montrer leur attention, d’autres avaient un sourire idiot accroché à leurs lèvres comme s’ils ne comprenaient pas vraiment la situation. Certains étaient si jeunes... Le danger pouvait certes frapper à tout moment, tout comme la journée pouvait très bien se passer.

Alors que les enfants s’affairaient à trouver leur binôme, les deux dirigeants se préparaient de leur côté. Le rire cristallin que dégorgea celle à qui il avait prêté son sweat figea Ronan une seconde tandis qu’il terminait de lacer sa deuxième botte de chasseur. Avait-on jamais entendu plus belle musique que ce rire ? Trop rares étaient ces instances dernièrement, et l’adolescent se permit un bref sourire alors que se redressant, il haussait les épaules aux inquiétudes qu’on lui adressait.


« J’aurai chaud dans quelques minutes, je vais sécuriser le périmètre pour m’assurer que notre ursidé n’a pas de la famille dans les parages. Mon pull m’aurait encombré de toute façon… » Se disant, il ajusta un peu mieux son arc autour de sa poitrine et dénombra rapidement du bout des doigts les flèches de fortune qui lui restaient, quand son attention fut attirée par le regard dont la jeune fille dardait ses blessures. Par réflexe, il resserra un peu le bandage qui enlaçait son biceps. Il n’allait certainement pas s’étendre sur l’histoire de son corps à une inconnue, que ça n’intéresserait forcément pas de toute façon.

A la tentative d’humour de la jeune fille, Ronan mit quelques secondes avant d’hausser un sourcil et d’afficher un sourire poli, puis hocha la tête lorsqu’elle lui livra un nom. Très bien, ce n’était pas trop long ni compliqué à se souvenir, et il pouvait maintenant s’adresser à elle sans ambiguïté, tout ce qui lui fallait.

Alors qu’il sautait à bas du tronc pour se diriger vers la forêt, l’ambiance soudainement intime qu’avait posée la voix ténue de l’Hominienne l’interrompit brièvement. Tournant la tête de trois quart, il lui jeta un regard de côté. On aurait dit qu’elle s’apprêtait à pleurer…
Le doigt maltraitant une mèche de ses cheveux fut soudain doucement enveloppé de la grande main chaude du Dirigeant qui se pencha légèrement vers elle, et murmura.


« Je ne sais pas ce qu’il en est pour la disparition de tes parents, mais devenir ce ‘monstre’ qu’aucun ressentiment ne peut atteindre pourrait bien te sauver la vie dans cet enfer, alors un conseil… » S’écartant un peu d’elle, sa main libre vint gentiment s’enrouler contre la joue humide de la jeune fille et il plongea son regard dans le sien, un regard étrangement froid, posé sur un rictus aux dérangeants airs sournois, qui termina d’un ton cassant. « Tes états d’âme, tu les gardes pour toi, ne m'ouvre plus jamais ton coeur. »


L’impassibilité retrouva vite son règne sur son visage dès lors qu’il délaissa la Dirigeante pour rejoindre les groupuscules d’Hominiens à l’orée de la forêt. Après quelques paroles échangées, il donna le top départ et tous s’enfoncèrent dans les bois sans se retourner. Ronan avança à grands pas jusqu’à trouver un platane aux branches suffisamment praticables pour qu’il puisse y grimper. Sa silhouette suivait de branche en branche, les enfants, lançant de temps à autre son ombre rassurante sur les Hominiens. Des hauteurs de la forêt, le Dirigeant veillait…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Now it's time...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Now it's time...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Zone ▬  :: Les alentours :: Le Lac & ses Alentours :: Le Lac-